BD

Et le gagnant est...

La Bombe

Les avis du jury :

Un des meilleurs livres de 2030, c’est une certitude… Une « brique », à ne pas lire d’une traite, qui nous raconte avec des détails nombreux toute l’histoire de la bombe atomique. Ce livre est déjà un succès immense, éditorialement et critiquement parlant, et je pense qu’il a déjà reçu tous les honneurs qu’il mérite largement d’avoir… Un prix de plus ne paraît donc ne pas avoir vraiment d’intérêt. 

Jacques S.

Triste histoire dont nous connaissons maintenant tous les tenants et aboutissants. Très bien documenté d’un intérêt évident du début à la fin. A ne pas mettre toutes les mains.

Thierry S.

Que dire ... sans mauvais jeux de mots ... cet album c’est de la bombe ! Au travers de plus de 400 pages (ENORME !), les auteurs nous racontent la succession d’évènements et de découvertes qui ont menés les Etats-Unis à commettre l’irréparable un matin d’août 1945 au-dessus d’Hiroshima.
Cet ouvrage est vraiment incroyable mais le dessin l’est encore plus. Il est vif, il est précis et l’on sent la montagne de documentation que le dessinateur a dû réunir pour parachever son œuvre.
Une BD à conseiller vivement et certainement l’un de mes coups de cœur de cette année.

Boris W.

Excellent ! Le graphisme de comics américains en noir et blanc, des années 30, voici relatée l’histoire de la bombe atomique, de la création de son atome cosmique, à sa conception en laboratoires jusqu’à son langage sur Hiroshima. Superbement documentée, cette BD nous plonge dans une grande enquête journalistique à travers le monde qui tourne à la fresque cinématographique internationale. Malgré le sujet grave et les 475 pages, c’est un vrai régal ! On en redemande !

Sabine V.

Que dire de plus ???? Le titre parle de lui-même ! Sauf peut-être que ça explique le cheminement de l'invention jusqu'au largage de la bombe atomique sur Hiroshima et ses conséquences, très gros livre dont apparemment l'auteur a fait énormément de recherche pour pouvoir étayer sa BD, qui gagne à être lu mais en laissant un temps de ré exion entre chaque chapitre.

Je conseille donc de prendre ce livre comme une série complète de plusieurs tomes

avec une morale à l'histoire que chacun dé nira selon sa compréhension personnelle.

Murielle L.

Que dire …

A part une longue liste de superlatifs tellement j’ai trouvé ce graphic novel époustouflant

J’avais laissé cette BD en dernier, vu que c’était l’ouvrage le plus épais, et je n’ai pas été déçu

J’ai été embarqué par ce moment d’histoire que tout le monde devrait lire et connaitre.

L’histoire est bien construite, compréhensible, prenante, j’avais parfois l’impression d’être dans un blockbuster américain

On a du mal à lâcher la lecture, avec toujours cette envie de tourner la page pour connaître la suite

Le noir et blanc renforce l’histoire, la met en valeur, rend les explications scientifique abordables

L’idée d’avoir en « voix off » l’uranium, est pour moi une excellente idée également ce dernier étant au final à la base de tout

Les horreurs de la guerre permettent toujours des avancées technologiques qui profitent à tout le monde au final, mais à quel prix, combien de vies humaines perdues pour le progrès

En conclusion, cet ouvrage est un devoir de mémoire important à découvrir au plus vite

Olivier M.

Alors la première chose qui surprend avec ce volume, c’est bien entendu la taille du bouquin. C’est épais, très épais. En voyant cet ouvrage, je comprends mieux le terme roman graphique qui est de plus en plus utilisé pour désigner une BD « one-shot ». Je n’ai jamais vu une BD aussi épaisse.

Ensuite, on comprend vite que les auteurs ont dû amasser beaucoup de documentation pour décrire le récit de cette fameuse bombe atomique. C’est précis, complet et un grand nombre de personnages entrent en jeu. Cela peut-être intimidant dans un premier temps, mais le scénario est très bien ficelé si bien que l’on ne si perd jamais malgré les différents points de vue et rebondissements. Je ne sais pas si le but des scénaristes était de nous faire avaler un livre d’histoire d’une manière plus digeste, mais en tout cas, c’est réussi. On apprend plein de choses sans jamais s’embêter.

Le dessin de style comics est très impressionnant tant il est précis et détaillé. Les effets d’ombre et de lumières sont très bien mis en avant par le traitement noir et blanc. Il faut parfois plus d’un an pour dessiner une BD traditionnel de 50 pages, et ici le dessinateur nous gratifie de 400 pages d’un seul coup, je n’ose pas imaginer la charge de travail que cela a dû l’être. En tout, cela force l’admiration.

De mon point de vue, il n’y a qu’un seul bémol à noter. Je trouve cela assez bizarre (pour ne pas dire de mauvais goût) d

Quentin G.

Il s’agit de l’histoire de la création de la bombe atomique. Quels personnes ont travaillé dessus, comment s’est passé le travail, quelles étaient les conséquences sur la politique et la guerre. L’histoire est fort intéressante et de plus très bien racontée. On sent un très gros travail de recherche derrière. Les dessins sont extrêmement efficaces et beaux ; en trois mots, ils en imposent. Par contre, ils sont en noir et blanc, ce qui peut déplaire à certains, mais, perso, cela ne m'a pas du tout dérangé car je suis habitué à lire des mangas. Cette démarche accentue même la puissance de certaines scènes. Et, fait amusant, c’est l’uranium qui raconte l’histoire. Le sujet étant assez complexe, les auteurs se sont donnés à coeur-joie, ce qui aboutit à une bande dessinée très volumineuse tout en restant accessible.

Hippolyte B.

A l'occasion des 75 ans de la première bombe atomique lancée sur Hiroshima, les auteurs ont travaillé durant 5 ans pour nous proposer un "pavé" (mais pas dans la mare) qui est une sorte de roman graphique, à ne pas mettre entre toutes les mains, ne serait-ce que pour le poids du livre
(2 kilos, je crois).

Ce livre est bien plus qu'une bande dessinée historique.
Bien sûr, tous les faits historiques sont très méticuleusement présentés. On sent que les auteurs
se sont particulièrement bien documentés.
La narration est très bien construite, sans oublier (touche originale) l'uranium qui vient régulièrement nous donner son avis, très pertinent puisque c'est lui le premier concerné... avec les victimes, bien sûr. Quant au dessin, en noir et blanc (impeccable),on ne peut qu'admirer le travail.
Enfin, comment ne pas être touché par l'histoire (ici romancée) de l'ombre d'une victime restée fixée sur un mur d'Hiroshima ?

Pierre D.

Dès le départ, je n’étais pas motivé de lire cette brique de 432 pages, cela n’est pas réellement ce j’appelle une bande dessinée. Il s’agit plus d’un livre illustré. Même si l’auteur l’a sans doute voulu ainsi, j’aurais pour ma part préféré avoir de la couleur et non autant de pages en noir et blanc. Cela rend l’œuvre assez austère. Mais l’idée d’expliquer la bombe nucléaire de cette façon est formidable et très instructif. On comprend tout le travail qui a du être fait par les autres. C’est un ouvrage qu’on a envie de garder dans sa bibliothèque. Il s’adresse à un public en quête de vérité historique. Un des atouts est aussi de présenter des personnages moins connus ayant joué un rôle majeur dans le monde de la recherche nucléaire. Les auteurs ont aussi décrit les différents comportements contradictoires des individus (par exemple le fait de s’impliquer dans le développement de la bombe pour ensuite tout faire pour qu’elle ne soit pas utilisée).

Fabien T.

La Bombe est un long roman graphique qui a pour ambition de retracer le parcours de la création de la bombe atomique à tous les niveaux : scientifiques, politiques, financiers, militaires et humains. Il s’agit là d’une mission difficile et si le résultat est historiquement irréprochable et très riche, la perception humaine et individuelle est sans doute moins mise en valeur. Il s’agit néanmoins d’un ouvrage fort intéressant et éducatif, avec un graphisme en noir et blanc à l’ancienne, hommage aux bandes dessinées des années 40-50. Il faut avoir du temps devant soi pour bien l’apprécier, c’est donc un achat coûteux (je pense) mais que l’on rentabilise pleinement. 

Valerie G.

Ce livre relate la grande histoire de la conception de la bombe atomique et de sa terrible utilisation en août 1945 à Hiroshima puis à Nagasaki.

Les auteurs ont réussi leur pari de le sortir avant la commémoration du 75ème anniversaire des deux lâchers de bombes funestes.

Le travail réalisé est extraordinaire à plus d’un titre, ne fut-ce qu’en raison de la brique de 450 pages auquel il a donné naissance.

Que dire de ces 450 pages ? Et bien croyez-moi, on ne les voit pas défiler. L’œuvre n’est pas artificiellement gonflée, son volume découle de la multiplicité et de la complexité des événements liés au développement de la bombe.

La minutie du travail réalisé m’a séduit, chaque planche donne l’impression d’une importante réflexion préalable avant son insertion. Le fil conducteur est remarquable malgré la multitude des événements. Les auteurs ont trouvé un juste milieu entre scènes d’actions et dialogues. Ces derniers, admirablement travaillés, constituent l’une des grandes forces de l’œuvre.

De plus une superbe qualité de dessin, constante de bout en bout malgré le travail titanesque. Un dessin qui rend bien les émotions et qui est à l’image des dialogues, parfaitement aiguisé.

Impossible pour moi de ne pas recommander cette BD hors du commun qui permettra à chacun de méditer sur la nature humaine. Une œuvre de mémoire majeure.

Didier G.

#2

Les enfants de la Résistance

tome 6 : Désobéir

#3

Wild West

tome 1 - Calamity Jane

#4

Black Squaw

tome 1 : Night Hawk

#5

Les soeurs Grémillet

tome 1 : Le rêve de Sarah