La Tour

Tome 1

Pur récit d’anticipation, La Tour offre un regard juste et profond sur nos psychologies et nos sociétés

Bruxelles, 2042. Il y a trente ans, le monde que nous connaissons a disparu. Une bactérie a décimé la quasi-intégralité de notre civilisation et la planète ne compte dorénavant plus que 2746 habitants. Ils vivent à la verticale, entassés dans une immense tour, séparés de la mort par un simple double-vitrage et principalement gérés par une curieuse IA nommée Newton. Ensemble, ils forment la Fédération des États-Unis d’Europe qui, elle-même se divise en deux groupes distincts : les « anciens » et les « intras ». Les premiers ont connu le monde d’avant, ils ont le souvenir d’un temps où l’air était respirable. Les seconds sont nés dans la tour, vivent selon les règles et le mode de pensée de leurs ainés et dernièrement, élèvent dangereusement leurs voix pour s’en libérer... Au sein de cette humanité chancelante, seul un groupe d’élite est autorisé à s’extirper de la tour : les chasseurs. Pendant deux heures, chaque semaine, ils traquent le gibier dans les rues désertiques d’une Bruxelles où la nature a repris ses droits. 47e membre de ce corps armé et dernière recrue en date, Aatami est un chasseur intra. De nature calme et courageuse, il ne laisse rien paraître de ses véritables intentions et pourtant, il n’a qu’une pensée : deux heures à l’extérieur, ça ne lui suffira pas.

Jan Kounen

Après des études à l'École des Arts Décoratifs de Nice, Jan Kounen se fait un nom en 1989 au Festival du Film Fantastique d'Avoriaz. En 1996, il signe son premier long-métrage, Dobermann, porté par Vincent Cassel. Il changera d'univers en 2007 pour mettre en scène la comédie 99 F, satire du monde de la pub adaptée du best-seller de Frédéric Beigbeder et portée par Jean Dujardin. Enfin en 2020, il revient à la fiction cinématographique avec Mon cousin, sa première comédie. Pour l'occasion, le metteur en scène dirige Vincent Lindon et François Damiens.

Mr Fab

Mr Fab apprend à dessiner en lisant des BD et en particulier avec la série Blueberry. Après son bac, il suit des cours préparatoires à l'ESAG (design, art graphique) qui lui donnent de solides bases en dessin. À 18 ans, il part vivre en Hollande et intègre la section mode de la Kunstakademie de Arnhem où il passe quatre ans. Mr Fab travaille depuis 20 ans dans la mode et la haute couture chez Jean-Paul Gaultier. L'inspiration de Mr Fab vient essentiellement du cinéma, de la peinture ou de l'illustration, de Paris, et d'une multitude de sources hétéroclites.

Omar Ladgham

Omar Ladgham va grandir entre la Tchéquie, les Pays-Bas, la Tunisie et la Turquie. À 20 ans, il se lance dans le cinéma. Après une formation sur le tas qui dure plusieurs années, il va exercer les fonctions d’assistant-réalisateur, régisseur, producteur et réalisateur de courts-métrages de fiction, puis de films institutionnels pour l’UNESCO. Au début des années 2000, il décide de se consacrer exclusivement à l’écriture.

Les avis du jury :

C'est la BD qui correspond bien à notre actualité (pandémie,...questionnement sur le futur). L'auteur a une grande imagination. J’attends le tome 2 avec impatience !

Julie L.

Le récit est troublant et les dessins contribuent à créer cette ambiance particulière tout au long du récit.

Etienne L.

L'atmosphère est assez stressante, mais l'histoire est prenante et donne très envie de connaître la suite ! J'adore ce genre d'histoire de science-fiction assez probable qui donne à réfléchir.

Mélanie C.